Qui a tué mon père, d’Edouard Louis par Stanislas Nordey au Théâtre de La Colline

« Quand on lui demande ce que le mot racisme signifie pour elle, l’intellectuelle américaine Ruth Gilmore répond que le racisme est l’exposition de certaines populations à une mort prématurée. Cette définition fonctionne aussi pour la domination masculine, la haine de l’homosexualité ou des transgenres, la domination de classe, tous les phénomènes d’oppression sociale et politique. […]

Antigone 82, d’après Sorj Chalandon par Jean-Paul Wenzel au Théâtre de L’Epée de bois

Nombreuses de mes soirées ayant été vivement marquées par les conflits syriens et les intérêts de Daesh et du Mossad (merci Le Bureau des Légendes), rester sur le bassin Levantin, avec Antigone 82, d’après Sorj Chalandon par Jean-Paul Wenzel, au Théâtre de L’Epée de bois prédisait une fin de semaine tout en cohérence. C’est à […]

FESTIVAL IMPATIENCE – le festival du théâtre émergent

Cette année, le Festival Impatience fête ses 10 ans. Un rendez-vous incontournable pour découvrir les nouveaux talents dramatiques de demain. Que ce soit Thomas Jolly, Julie Deliquet, Lazare ou encore plus récemment Pauline Bayle, tous ont été repérés à travers cette manifestation. Trois prix sont décernés : celui du Jury et du public, celui des Lycéens […]

Peau d’Âne, d’après un film de Jacques Demy adapté de Charles Perrault, Musique de Michel Legrand, Direction artistique Emilio Sagi

Enfant, je jalousais Peau d’Ane et je réclamais à qui voulait l’entendre une robe couleur soleil. Mais en vain…les robes de contes de fées ne sont pas faites pour sortir de leurs fables. Peau d’Ane, de Jacques Demy est un film culte. La superbe musique de Michel Legrand se balade dans nos têtes des jours […]

La Voix humaine et The Other voice, de Cocteau et Ramsey Nasr par Ivo Van Hove au Théâtre de la Ville

Faut-il ceindre nos souvenirs d’une couronne mortuaire ? « Dans le temps, on se voyait, on pouvait perdre la tête, oublier ses promesses, risquer l’impossible, convaincre ceux qu’on adorait en les embrassant, en s’accrochant à eux. Un regard pouvait changer tout. Mais avec cet appareil, ce qui est fini est fini », écrit Jean Cocteau à propos du […]

Je parle à un homme qui ne tient pas en place, de Jacques Gamblin et Thomas Coville au Théâtre du Rond-Point

Pendant trente jours, des océans ont séparés le comédien Jacques Gamblin et le navigateur Thomas Coville. Trente jours pendant lesquels l’un a écrit à l’autre, quotidiennement, malgré le silence. Trente jours, deux solitudes et une amitié. Trente jours, un plateau de Théâtre, une mer et deux hommes qui ne tiennent pas en place. Ils ont […]