Phèdres, de Wajdi Mouawad, Sarah Kane, J.M. Coetzee mise en scène Krzysztof Warlikowski

Qui est-elle ? Cette Phèdre intemporelle qui traverse les espaces, renaît toujours avec les mêmes désirs et change de nom pour nous narguer. Cette blonde, rousse et châtain qui passe d’Euripide à Sénèque, mêlant Wajdi Mouawad, affrontant Sarah Kane et se métamorphosant sous la plume de J.M.Coetzee et de Racine. Une usurpatrice ? Une victime transformée en prostituée ? Un monstre de solitude ? Tant de visages et tant d’énigmes. Quel respect et quelle pudeur pour cet instrument de la vengeance d’Aphrodite ? 

Lire la suite de cet article

 

Au Théâtre de L’Odéon – Jusqu’au 13 mai 2016

Retrouvez cet article sur unpointculture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *