Iliade & Odyssée, d’après Homère mis en scène par Pauline Bayle au Théâtre Public de Montreuil

Avec son dyptique Iliade & Odyssée, d’après Homère, la metteuse en scène Pauline Bayle foudroie la scène du Théâtre Public de Montreuil dont elle vient de prendre la direction. Les comédiens entonnent un chant de résistance et d’amour sans limites et nous livrent avec sensibilité et fracas un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature mondiale.

2267771-iliade-odyssee-homere-a-tire-daile-a-la-scala-paris-web-tete-0601272767496

Un vent de nouveauté souffle sur le centre dramatique national de Montreuil rebaptisé depuis son changement de direction Théâtre Public de Montreuil. La nouvelle directrice Pauline Bayle semble vouloir faire de son Théâtre un lieu ouvert sur la ville, propice à la découverte et à la rencontre. Le début de Iliade & Odyssée, son spectacle qui ouvre la saison est en accord avec cette volonté. Achille et Agamemnon s’affrontent sur le parvis de la place Jean Jaurès, à l’extérieur du Théâtre. Une mise en bouche des deux spectacles qui suivront. Plongée dans deux épopées majeures de la Grèce antique !

odyssee-blandinesoulage-37-20220629150954

Avec Iliade, Pauline Bayle revient sur poème épique d’Homère qui raconte l’histoire de la guerre de Troie opposant les Grecs et les Troyens et met en lumière la colère d’Achille. L’Odyssée, se déroule après la guerre de Troie et se penche sur le retour sans fin, d’un autre héros, Ulysse, roi d’Ithaque qui mettra plus de dix années à rejoindre son foyer. À travers ce dyptique, la metteuse en scène valorise habilement une double dimension : celle du mythe, du héros public et légendaire et celle de la sphère intime avec des enjeux plus émotionnels. Entre scènes de guerre, poids d’une lignée et retour à la paix, Pauline Bayle interroge la place des dieux et celle des mortels. Au-delà de la figure héroïque et mythologique, elle dresse les portraits d’hommes et de femmes dans toute leur souffrance et leurs contradictions. Ainsi les failles apparaissent. L’amour sincère, la pureté, la solitude extrême et la compassion peuvent naître, même des pires bains de sang. Tout un monde apparaît sur la scène du Théâtre Public de Montreuil. D’un côté Achille symbolise l’hybris, la démesure puis l’ubris, la destruction sans rédemption. De l’autre, Ulysse introduit la métis, une notion grecque qui caractérise une forme d’intelligence rusée.

illiade-homere-pauline-bayle

La mise en scène de Pauline Bayle navigue avec éclat entre violence et tendresse. L’humour, introduit notamment par la personnification des dieux, apporte une respiration et désacralise les personnages et les enjeux de pouvoir. La scénographie minimaliste et épurée permet d’aller à l’essentiel et de laisser libre cours à l’imagination. L’utilisation de matière et d’éléments naturels créent des tableaux sublimes et des effets visuels percutants.

Odyssée-24-Simon-Gosselin-640x400

Porter ces poèmes d’Homère sur une scène de Théâtre permet de maintenir cette tradition de transmission orale, menée ici par de brillants comédiens qui interprètent à cinq une foule de personnages. Mathide Méry au timbre grave et enrobant nous percute plus que les autres. Elle campe notamment un Achille coriace, un guerrier déterminé, qui n’en reste pas moins un homme mutilé, aux multiples fêlures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *