G.R.A.I.N-Histoire de fous, par la Compagnie Mmm…au Festival Komidi à La Réunion

GRAINDirection la petite salle de spectacle de Pierson pour découvrir G.R.A.I.N – Histoire de fous, de la Compagnie Mmm…. C’est dans cette salle permanente gérée par l’association Komidi et utilisée toute l’année, notamment pour des ateliers théâtre, que la comédienne Marie-Magdeleine présente son spectacle mis en scène par Julien Marot : G.R.A.I.N ou le « Groupe de Réhabilitation Après un Internement ou N’importe ». Une seule en scène portée par une comédienne époustouflante, qui pendant 1h30 nous en fait voir de toutes les couleurs.

Elle interprète à elle seule une dizaine de personnages qu’elle distingue par des visages, des accents et des postures spécifiques. Patrick le sudiste grossier mais touchant. Françoise la passive dépressive silencieuse. Jérémy le militant qui tente de dénoncer les abus de la société. Laurence la timide peureuse. Sophie la directrice du G.R.A.I.N, maniérée mais attachante cheftaine de cette petite famille solidaire. Marie, la douce professeure de théâtre qui vient proposer aux adhérents du G.R.A.I.N un stage d’art dramatique. Son corps déambule, se tord et créait toute une structure spatiale ; des cloisons, des portes et des fenêtres naissent sous nos yeux. Le préfabriqué se dresse sur le plateau.

Avec un simple tabouret, Marie-Magdeleine créait un décor, un quotidien et un microcosme humain clairvoyant et réaliste. Il est enrichissant d’aller découvrir ce spectacle après avoir vu L’Effort d’être spectateur, de Pierre Notte, car c’est une belle mise en application des propos de celui-ci, relatifs à l’imagination et au rôle actif du spectateur. Avec le vide, le rien, mais une interprétation juste du comédien, la magie opère et un monde se révèle aux yeux du spectateur, qui décide de croire et d’accepter, l’aventure que lui propose l’acteur.

Marie-Magdeleine est une comédienne stupéfiante d’énergie, de souffle et de précision. Ce spectacle est un éprouvant marathon pendant lequel elle ne se repose jamais sur un seul personnage. Nous assistons à une course sans relâche ou les mots fusent et où chacun tente de survivre malgré les troubles psychologiques qui le dévorent.



Au-delà de l’aspect humoristique et profondément humain, la comédienne, s’attaque en arrière-plan à un débat d’actualité : les lobbys des laboratoires pharmaceutiques. Aujourd’hui, les laboratoires pharmaceutiques déploient parfois les grands moyens pour séduire les médecins et les inciter à prescrire certains médicaments. Ces techniques sont devenues plus insidieuses depuis que la loi impose plus de transparence. Même si cette dénonciation est discrète et savamment mise sur le compte du caractère revendicateur du personnage, il s’agit bel et bien d’un constat et d’une réalité que l’on ne peut ignorer et qui pousse à l’interrogation.

XVM8ef57706-3f60-11e9-8274-04acb49914df-300x422

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *