Blønd and Blond and Blónd, au Théâtre des Sables au Festival Komidi à La Réunion – Dernier clap !!

blond and blond and blondAprès cinq années de tournée mondiale, le trio déjanté Blønd and Blond and Blónd pose ses valises au Festival Komidi, à La Réunion. Pour leur dernière représentation, leur dernier « Hòmåj » sera partagé sur la scène du Théâtre des Sables à L’Étang salé. Un Théâtre qui vient juste de rejoindre, pour sa 12ème édition, la liste des différents lieux du Festival Komidi. Les trois têtes blondes, soit disant frère et soeurs venus de Suède, Tø, Glär et Mår Blond forment un trio infernal. Ensemble, ils nous livrent leur vision fantasque de la France. Humour et décalage sont au rendez-vous. Nous ressortons de ce spectacle le visage baigné de larmes tant nous avons ri. Un véritable moment de bonheur partagé.

Dans ce spectacle, ce grand show musical, tout est prétexte à la farce et surtout au jeu de mot. Les corps incontrôlables, les accessoires, le public pris à parti, le régisseur qui gère mal la lumière, l’organisation au sein de la fratrie. Que ce soit en chœur ou en solo, les trois comédiens font preuve de ressources créatives inépuisables. La blague est toujours juste et pointue, le gag savamment choisi et travaillé sous tous ses aspects. Jésus, le diable, l’Amical des survivants du tabac, Ikea, les rappeurs du 18e, la banlieue, la Bretagne, la messe, le féminisme…tous les paysages de France et d’ailleurs y passent. Le spectateur ne dispose d’aucun répit et lorsqu’il croit assister à une parenthèse poétique, le lyrisme retombe aussitôt dans un comique de bon goût. Ici se situe tout le génie de ce grand show, dans la capacité des trois humoristes à s’adapter et à se réinventer avec malice et vitalité en une fraction de seconde.

Pendant 2h les plaisanteries s’enchainent au rythme endiablé d’une guitare, portée par un des comédiens, et de trois voix aux sonorités incroyables. Il faut saluer la performance vocale de ces artistes aussi chanteurs dont la voix est leur véritable pépite d’or. C’est avec leurs cordes vocales qu’ils parodient et créaient des univers aux consonances décalées. Tout est propice à la dérision et au second degrés. Avec les Blønd and Blond and Blónd, les mots se transforment et non plus ni cul ni tête. Chacun, dans un personnage bien défini, revisite à la sauce suédoise le répertoire de la chOnson française. De Barbara à Carla Bruni en passant par Chantal Goya, Téléphone et À la queue leu leu, ils conservent les airs, les notes connues de tous, pour en modifier les paroles mais pas totalement le sens. Les chansons sont parfois interprétées au sens stricte du mot ce qui créait davantage d’amusement et de ridicule.

Mais l’ironie ne cache pas toujours l’horreur et elle permet à ce trio engagé de dénoncer, avec subtilité et légèreté. Ainsi Trump et Sarkozy en prennent pour leur grade. Les migrants ne sont pas non plus absents du tableau des « Hòmåj » ce qui créait quelques secondes effroyables mais intenses de pertinence. Un parti pris intelligent qui emmène ce spectacle au-delà de la grande cavalcade humoristique sans foi ni lois.

XVM8ef57706-3f60-11e9-8274-04acb49914df-300x422

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *